Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section du Cher

Extrait de l'éloge funèbre prononcée par Yves Malier

8 mars 2019 : obsèques du colonel (er) henri PINCHEMAIL
Le colonel Henri PINCHEMAIL est né en 1935. Après un CAP d'ébéniste, il s'engage au service de la France dans l'arme du Train.
En 1953, il est élève au peloton des sous-officiers à Tours. Il en sort major et il est affecté à la direction de l'Ecole d'Application du Train. Il y assume les fonctions de chef de bureau durant 5 années.
Après avoir réussi le concours de l'Ecole Spéciale Militaire InterAmes en 1959 , il devient officier et sert en Algérie. Après le cessez-le-feu, il rentre très brièvement en France et il rejoint le Sahara comme adjoint au commandant d'une compagnie autonome saharienne de transport basée à Ouragla.
De retour en France en 1964, il prend en charge la direction de l'intruction à l'Ecole du Train.
En 1968, le capitaine Henri PINCHEMAIL prend ses quartiers pour 6 années à Karlsruhe avant d'être muté en 1974 à l'Etat-major des Ecoles de Coetquidan.
Il obtient le Diplôme Militaire Supérieur et devient chevalier dans l'ordre National du Mérite en 1976.
En 1978, vient le temps de la mutation à Lyon comme chef de corps du 14ième Régiment de commandement et de soutien de la 14ième Division d'Infanterie. Il part 6 mois au Sud Liban au sein de la FINUL à Naquoura. Il est fait chevalier de la Légion d'honneur.
Il prend ensuite le commandement du District Interarmées Maritime du Havre jusqu'en 1982, date à laquelle il quitte le service.

Il commence alors une nouvelle vie et intégre une école de commerce à Lyon. Il exerce alors d'importantes responsabilités de soutien aux adultes handicapés mentaux. C'est une nouvelle vie toujours au service des autres.

Pur produit de l'ascenseur social français, le colonel Henri PINCHEMAIL a été un remarquable soldat.
Nous sommes très nombreux, et dans des circonstances si diverses, à avoir mesuré sa très grande chaleur humaine, ses qualités de coeur, sa modestie, son sens du devoir, ses capacités à décider et à conduire une équipe. Dans sa vie militaire, comme ensuite dans sa vie civile, il a toujours été un exemplaire combattant, défenseur des nobles causes dont l'attachement à la France et le service des citoyens ont été, en permanence, les deux axes prioritaires.

Il laisse à tous ceux qui l'ont connu, un très grand souvenir.


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016